•  

    Retrouvez sur ce lien mon catalogue de rosiers en cliquant sur ce lien:

    http://les-roses-de-daniel-schmitz.eklablog.com/accueil-agenda-c31051212


    Bonne visite.
    Daniel

    Nouveau blog: le catalogue des rosiers de Daniel


    votre commentaire
  •  

    3ème saison de maraîchage à Malmedy chez Daniel Schmitz.

    Toujours fidèle ma charette des quatre saisons restaurée datant du début du 20ème siècle.

     


    votre commentaire
  •  

    Voici une réflexion que je me suis faite il y a déjà quelques années.

    En primeur sur mon blog, voici mon nouveau projet pour 2017.
    Grâce au site Mimosa Belgique ( https://www.miimosa.com/be?l=fr ), je vais, dans les tous prochains jours, lancer un financement participatif pour être en mesure de débuter ce projet que je vous fais découvrir maintenant...


    Ma première rencontre avec une rose s’est faite dans le potager de ma grand-mère quand j’étais enfant. Ce rosier parfumé m’aidait à me dissimuler lorsque je chapardais les framboises et les petits pois du jardin. Dans ce lieu de mon enfance, tout était réuni pour faire naître en moi la passion des roses parfumées et me donner une furieuse envie de vivre la magie de la nature en voyant pousser ma nourriture.

    « Je débute ma nouvelle vie en 2017 »

    Jouxtant la roseraie, un terrain est en jachère depuis de nombreuses années. Grâce à lui, je vais pouvoir ajouter à ma passion des roses anciennes ma passion pour le potager.

    Le jardin conservatoire de roses créé en 1990Le jardin conservatoire de roses créé en 1990


    Je désire partager cette passion en proposant une large gamme de légumes ayant du goût, cultivés dans le respect de la nature qui m’entoure comme je le pratique déjà pour le jardin de roses, ainsi que la pépinière. En effet, depuis de nombreuses années, ils ne reçoivent aucun traitement chimique. Je me suis tourné vers l’aide de l’homéopathie et de l’aromathérapie pour obtenir des plantes saines et pleines de vigueur.

    Les soins en homéopathie & aromathérapie 


    La méthode de culture sur planches permanentes, que je vais pratiquer, s’inspire largement du « maraîchage sur petite surface » du québecois Jean-Martin Fortier dans son Jardin de la grelinette. basé aussi sur la connaissance des maraîchers parisiens du 18ème siècle.

    La culture sur planches permanentes (illustration "Le jardinier maraîcher")


    Une cinquantaine de légumes seront proposés dès le mois de juin 2017. Des légumes courants, mais aussi des légumes à découvrir absolument pour leurs saveurs remarquables. Une serre sera dédiée aux aubergines, poivrons, concombres, … et bien sûr aux tomates avec une vingtaine de variétés que j’ai sélectionnées depuis quelques années dans mon propre potager. Toutes plus savoureuses les unes que les autres.
     



    Tous ces beaux légumes cultivés localement dans le respect de l’environnement seront récoltés à pleine maturité. Tout bénéfice pour votre plaisir gustatif, votre santé et votre budget.

    Des ateliers culinaires seront mis en place pour faire naître de nouvelles inspirations côté cuisine.

    L'espace dédié aux ateliers culinaires


    J’ai hâte de vous faire découvrir les premiers légumes qui seront récoltés début juin et vendu en circuit court.
     

    Un merci tout particulier à Gaetan Habrand pour la vidéo d'introduction. https://www.facebook.com/GaetanHabrandPhotography?fref=ts


    1 commentaire
  • L'année dernière, aucune fraise à consommer! Les limaces les adorent même vertes.
    Cette année, je décide de mettre mes plants hors de portée de ces amateurs indésirables.

    Des fraisiers sans limaces...

     

    Une palette, un déchet de plastique rigide, une visseuse et quelques vis... et voici mon installation fraisiers

    Des fraisiers sans limaces...

     

    Les fraisiers sont plantés dans un mélange terre, terreau et compost.

    Des fraisiers sans limaces...

    Un plastique souple à l'avant est placé pour éviter que le mélange de terre ne se vide et aussi pour conserver les arrosages.

    Des fraisiers sans limaces...

    Des fraisiers sans limaces...

     

    Les premiers fruits arrivent ... et aussi les premiers consommateurs !!

    Des fraisiers sans limaces...

    C'est maintenant l'automne, plus de fruits, mais de belles couleurs de feuillage.

    Des fraisiers sans limaces...

     


    5 commentaires
  • Si la rose ne m'avait pas appelé, je serai maraîcher! Hé oui, j'ai tellement de plaisir avec la magie des légumes en les regardant croître, en les consommant ou en les offrant aux amis.

    Donc fin février de cette année, je me procure dans un magasin bio quelques tubercules que je mets en végétation sur le rebord de la fenêtre dans ma jardinière fétiche.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Après quelques jours, des bourgeons apparaissent, nous sommes le 5 mars 2015.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Mi-avril, les pousses se sont bien développées, grâce à la chaleur de l'intérieur et à la lumière de cette fenêtre plein sud.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Il est temps de penser à la division et à la mise en pots individuels.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Les racines sont bien développées, on aperçoit déjà quelques tubercules qui commencent à se former

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Il ne reste qu'à les diviser et les disposer en pots individuels.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Prolongation du séjour dans la maison, les températures à l'extérieur sont encore bien trop fraîches pour cette culture frileuse qui demande de belles températures.

    début juin, plantation dans la serre en pleine terre. Il fait chaud et les plantes se développent bien à la suite des tomates et de quelques légumes installés au chaud pour une récolte hâtive.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Pendant tout l'été les plantes se développent, pas assez à mon goût, en effet la serre doit rester ouverte jour et nuit, les rosiers n'apprécient pas  trop de chaleur.

    Les premières gelées sont de retour dès octobre cette année, il faut déjà penser récolte qui se fait le 14 octobre.

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Quelques beaux tubercules...

    En 2015, je cultive mes patates douces...

     

    Mais beaucoup de tubercules encore en formation avec les températures trop basses de cette année. Mais content de mon essai que je vais reconduire l'année prochaine, mais en cultivant une partie dans de gros conteneurs qui seront disposés sur les tablettes situées en hauteur, de manière à leur donner une chaleur plus intense.
    Par contre, je conserverais des tubercules de ma première récolte pour démarrer la culture de l'année prochaine, je me dit qu'ils auront la "mémoire" du temps frais de Malmedy...

    La récolte est maintenant stockée dans la cuisine à 22°C. Nous attendons quelques semaines pour la dégustation. En effet, les saveurs sont encore assez fades pour l'instant et devraient s'affirmer au fil des semaines.

    Bon appétit.

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique